Category Archives: United Kingdom// Royaume Uni

Innovation and start-ups: Used Coffee Grounds Turned Into A Renewable Energy Source


Coffee is one of the globe’s largest agricultural commodities, with about 8bn kilograms (more than 16bn lbs) grown annually worldwide. That’s a lot of coffee – and a lot of leftover coffee grounds, most of which ends up in landfills or, in a best-case scenario, as a soil conditioner in someone’s garden.
Soluble coffee has been reported as a richsource of antioxidants, the consumption of which may prevent diseases caused by oxidative damage.Through a little bit of research the founder of Bio-Bean, Arthur Kay ,taught that coffee has a higher caloric value than wood.  figured out how to compress the grounds into bio-fuel pellets.
As it has been reported on the Guardian, companies such as Starbucks and Nestle, for example, are already putting used coffee grounds to work, while researchers believe that oil from coffee grounds could end up contributing tens of millions of liters of biodiesel to the global fuel supply.

UK-based clean tech company bio-bean has industrialized the process of turning used coffee grounds into sustainable biofuels and biochemicals. Bio-bean works within the existing energy and waste infrastructure to develop products and solutions that displace conventional fuels and chemicals.

The Telegraph reports that Bio-Bean has contracts to collect used coffee grounds from cafes, coffee factories, and airports, all of whom are saving a pretty penny in disposal fees (£154 per ton, around $225). Before being turned into biofuel, the coffee refuse is stripped of the oils in order to keep the bricks from smelling like coffee when burned. “Some people think this is a shame but others don’t want their home to smell like Starbucks,” Kay states.

Bio-Bean, now three year old company,  reprocesses about 10% of all the coffee grounds in the UK — about 50,000 tons — into pellets every year. That’s enough to heat about 15,000 homes according to its founder. The company produces biomass pellets and recently introduced Coffee Logs, carbon neutral biomass briquettes that can fuel homes and appliances, such as wood-fire stoves and BBQs. It has also undertaken extensive research and development into the commercial application of biodiesel from waste coffee grounds.

Bio-bean sells its carbon-neutral clean fuel to local businesses and aims to eventually help power the same coffee shops that supplied the grounds.

coffee beans biodiesel

In Joure, in the Netherlands, Veolia and Douwe Egberts Master Blenders have developed a solution for reusing coffee grounds to produce steam, and thus reduce the coffee company’s consumption of natural gas.

Veolia engineers set out to meet this challenge by developing a combustion system unlike any other in the world, in which the spent coffee grounds from the production process are burned to generate the steam needed to operate the plant. The system has enabled the plant to reduce its CO2 emissions by 70%.

Sources: Bio-bean,the Guardian, Telegraph UK.

Read More:

Featured Image Credit: @Wikipedia

coffee
credit:@ Pixabay

Français:

Grâce à une technologie proche de celle qui permet aux industriels du sucre de produire du biocarburant, Bio-Bean est capable de transformer les restes de café en un produit capable de propulser les voitures équipées de moteurs adaptés. Mais la production de ce nouveau carburant laisse à son tour des déchets « solides », pour lesquels notre entreprise britannique a également une solution : compactés, ils sont transformés en granulés pour le chauffage.

Pour l’instant, la société basée à Londres centre son activité sur la capitale anglaise et se permet même le luxe de produire local, et donc de limiter les émissions de CO2 de son activité.

Pour cela, il a fixé aux habitants et aux industriels locaux des objectifs ambitieux en terme de déchets (70% d’entre eux devront être réutilisés, recyclés ou compostés d’ici 2020) et d’émissions de CO2 (60% d’émissions en moins d’ici 2025).

Est-ce que l’Union européenne est en danger d’éclatement? ( Is Europe in danger of falling apart? )


La victoire de Donald Trump aux élections américaines il y a quelques semaines permise par le vote de citoyens désespérés et compte tenu  des derniers développements comme le résultat de la primaire de la droite en France qui a donné gagnant M. François Fillon et le référendum du 4 décembre en Italie sont des événements d’une envergure capitale aussi bien au niveau d’affaires qu’au niveau politique. 

  • Est-ce que ces événements pourraient faire éclater l’Union européenne d’ici un ou deux ans?

Selon RT.com, le  triomphe de François Fillon à la primaire de la droite et du centre , ayant comme modèle Margaret Thatcher, laisse quelque peu désorientés les centristes qui espéraient une victoire d’Alain Juppé. Quant à  Emmanuel Macron, qui mise sur une ligne libérale anti-conservatrice à même de plaire à cette famille politique, entend bien en profiter. Pour l’anecdote, M. Macron il est plus connu pour sa préférence pour les femmes plus âgées que lui que pour sa ligne politique selon les “mauvaises langues”. La politique de M. Macron est loin d’être caractérisée comme radicale et il est très probable que celle-là ne va pas trop ménacer les positions ultra-concervatrices de M. Fillon.

En revanche, pour la Libé avec la victoire de Fillon, Macron ne peut plus compter sur le renfort des libéraux de droite qui, jusque-là, ne cachaient pas leur ­sympathie à son égard. En ce qui concerne M.Fillon qui prétend supprimer 500.000 postes de fonctionnaires en cinq ans en faisant repasser la fonction publique aux 39 heures, qui veut appliquer aussi une  hausse de deux points de la TVA ou des réductions d’impôts sur les hauts revenus, la tâche paraît très compliquée pour attirer des électeurs “anti-système” qui représentent une grande partie de l’électorat français.

Néanmoins, il ne faut pas avoir allusion à des événements peu probables comme de voir M. Macron au deuxième tour de la présidentielle en 2017. Selon des sondages (Harris Interactive et Odoxa), M. Fillon devance nettement Marine Le Pen mais également M. Macron se trouve très loin derrière Mme Le Pen (il faut prendre en compte que François Hollande était crédité de 9-8% respectivement dans les deux sondages).

La surprise au deuxième tour pourrait venir de la part de la candidate du Front National, Marine Le Pen, candidate  de la banalisation du racisme et la peur de l’étranger voleur d’emploi. Marine, qui beaucoup croient comme candidate anti-système, a commencé tôt ce matin d’attaquer le programme de M. Fillon:

Marine Le Pen: “C’est le pire programme de casse sociale qui n’ait jamais existé, le pire programme européiste qui n’ait jamais existé. Jamais aucun candidat n’est allé aussi loin dans la soumission aux exigences ultra-libérales de l’Union européenne.”

Madame Le Pen, qui veut nationaliser temporairement les banques, la sortie de l’Union Européenne en ainsi relancer une économie soi-disante plus locale, même si elle paraît comme minoritaire actuellement comme dans les cas de M.Trump et du Brexit, elle pourrait, en effet, créer la grosse surprise et elle pourrait rassembler l’électorat “anti-système” qui de plus en plus il paraît comme une force importante  vu l’inquiétude et les soucis du peuple français pour les années à venir.

De l’autre côté, en Italie, si les électeurs italiens rejettent dimanche prochain la réforme constitutionnelle de Matteo Renzi, les marchés, valeurs bancaires en tête, pourraient paniquer, au-delà de la péninsule selon le Figaro.  Les sondages prédisent une victoire du « non » au référendum. Si le non l’emportait, s’ouvrirait alors une période d’instabilité politique qui pourrait bien profiter au mouvement anti-européen (populiste bien sûr) 5 étoiles de Bepe Grillo – actuellement à égalité avec le parti en place dans les sondages – avec, au bout, un Italexit qui ferait exploser l’UE.  L’Italie est un poids lourd de l’Europe, elle en est la troisième plus importante économie.

Si Renzi perd, il a dit qu’il donnerait sa démission, ce qui pourrait mener au chaos politique. Les investisseurs pourront alors conclure que la partie est jouée. Le 5 décembre,  l’Europe pourrait se  réveiller avec une menace immédiate de désintégration » selon  des analystes de FT.com.

En effet, on peut constater une polarisation des positions “anti-système” au Royaume-Uni  et aux États-Unis, et plus concrètement une polarisation de tous ceux qui soutiennent l’idée que le renforcement des entreprises nationales résoudra de nombreux problèmes auxquels les pays européens sont confrontés pendant la période précédente.

En cherchant des exemples dans l’histoire européenne, on ne trouve aucune indication que des pays hors du “marché commun” ont pu avoir une croissance économique plus rapide ou encore une réprise plus rapide.  Mais les tentatives de chantage ou les coactions intérieures dans l’Union faites par Wolfgang Schäuble, Ministre des Finances en Allemagne et les bureaucrates à Bruxelles conduisent à une multiplication des conflits d’intérêts avec chacune de pays européens au fur et à mesure que le crise stagne.

Joschka Fischer, l’ancien (Ecologiste) ministre des affaires étrangères allemand (entre 1998 et 2005, dans les gouvernements du socialiste Gerhard Schröder), n’y va pas de main morte en accusant Angela Merkel de mener, par inconscience, l’Europe à sa ruine, comme l’ont fait le Kaiser Guillaume II et Adolf Hitler.  Déjà en 2012, il avertit  sur un article paru sur  la Libé:

Nous constatons une fois de plus à nos dépens que ce genre d’austérité, appliqué en dépit d’une crise financière majeure, ne conduit qu’à la dépression.En conséquence, le chaos menace en Grèce, tout comme la possibilité de faillites bancaires en Espagne, en Italie et en France – soit une avalanche financière qui ensevelirait l’Europe.

Liens :

  1. François Fillon est-il un agent du Vatican ?
  2. François Fillon : biographie secrète du vainqueur de la primaire de la droite
  3. #UnProjetPourLaFrance: François Fillon
  4. Italie : un référendum “pour ou contre Matteo Renzi”
  5. ITALIE : LE RÉFÉRENDUM DU 4 DÉCEMBRE CRUCIAL POUR MATTEO RENZI
  6. Merkel-Fillon ou la glaciation économique de la zone euro

Farage as a Verb, New English Grammar


farage as verb

to farage[ brexit verb] 

  • Appearing on his radio show on LBC on Sunday morning, the former Ukip leader, Nigel Farage; who resigned at the beginning of July, argued it was imperative for people to learn languages in order to properly integrate into a country and has been interrogated and ridiculed about why he chose not to learn Flemmish, German or French while working in Brussels as a Ukip MEP.
at last..straight talking and common sense...well done Mr Farage..

“I don’t see how you can integrate if you don’t speak the language of the country,” said an LBC caller, to which Mr Farage responded: “I couldn’t agree with you more … I think the language is absolutely fundamental.”

“Just on that specific point, I was wondering why you spent more than twenty years living in Belgium and yet you don’t speak a word of Flemmish, German or French?” asked the caller.

“I speak a bit of French,” Mr Farage responded. “I’ll have you know Richard. I’m very good with a French wine list alright. I know my way round a menu.”

Read More

The European Union on its own “Brexit eclipse”


On the 24th of June, the world woke up to the news that the United Kingdom as a whole country had decided to leave the European union. The result of the British referendum combined with the Spanish vote where Podemos assured its third position as a political force in the country it could simply signify the beginning of a new chapter in Europe.

Continue reading The European Union on its own “Brexit eclipse”