Tag Archives: Adolf Hitler

GREY WOLF : THE ESCAPE OF ADOLF HITLER (2014) 


This is a dramatization of supposed real events – the untold story of Adolf Hitler’s escape to Argentina at the end of WW2.

Based on interviews with eye witnesses in Argentina and years of detailed research, the film covers events from Hitler’s escape by air from the ruins of Berlin on April 28th, 1945, to Fuerteventura on the Canary Islands and then by U-boat to Argentina where he died tormented, demented and betrayed at a small house, ‘La Clara’ 45 miles from San Carlos De Bariloche in the Argentine Andes, at 3pm on February 13th, 1962.

Grey Wolf: The Escape of Adolf Hitler was originally a 2011 book by Gerrard Williams and Simon Dunstan. The book was adapted as a drama documentary film in 2014 directed and written by Gerrard Williams and produced by Magnus Peterson.

After Allied forces defeated Germany in World War II, Europe became a difficult place to be associated with Adolph Hitler’s Third Reich. Thousands of Nazi officers, high-ranking party members and collaborators—including many notorious war criminals—escaped across the Atlantic, finding refuge in South America, particularly in Argentina, Chile and Brazil.

Argentina, for one, was already home to hundreds of thousands of German immigrants and had maintained close ties to Germany during the war. After 1945, Argentine President Juan Perón, himself drawn to fascist ideologies, enlisted intelligence officers and diplomats to help establish “rat lines,” or escape routes via Spanish and Italian ports, for many in the Third Reich. Also giving aid: the Vatican in Rome, which in seeking to help Catholic war refugees also facilitated fleeing Nazis—sometimes knowingly, sometimes not.

As thousands of Nazis and their collaborators poured into the continent, a sympathetic and sophisticated network developed, easing the transition for those who came after. While no definitive evidence exists that Hitler himself escaped his doomsday bunker and crossed the ocean, such a network could have helped make it possible.

Thank you for passing by!

Exil Nazi : “La Promesse De L Orient”


Documentaire 

Un film de Géraldine Schwarz.

Après la guerre, nombre de criminels de guerre nazis ont réussi à échapper à la justice. Beaucoup sont partis pour l’Amérique du Sud. Mais il existe une autre destination, restée dans l’ombre jusqu’à aujourd’hui : le Moyen-Orient.

Grâce notamment à un accès inédit à des archives des services secrets d’Allemagne de l’Ouest (BND) et à d’autres sources internationales, ce documentaire révèle qu’après la guerre des dirigeants arabes en Egypte et en Syrie ont recruté plusieurs centaines d’anciens nazis et SS.

Ces anciens serviteurs du Reich ont contribué à reconstruire leurs armées et leurs services de renseignement pour les aider à combattre Israël. Certains anciens collaborateurs de Joseph Goebbels ont même apporté leur « savoir-faire » en matière de propagande.

La réalisatrice a pu reconstituer leur exil depuis Rome, plaque tournante des nazis en cavale. Parmi eux, Walther Rauff, l’un des logisticiens de la Shoah qui a coordonné le déploiement de camions à gaz dans l’Est de l’Europe pour exterminer les Juifs. Rauff organisera, avec l’aide de l’évêque Alois Hudal et sous le nez du Vatican et de la Croix-Rouge internationale, l’exil vers la Syrie d’une cinquantaine d’anciens nazis. Dont Franz Stangl et Gustav Wagner, chefs des camps d’extermination de Sobibor et de Trilinéaire.

Au Caire, grâce à des témoignages inédits, le film suit la trace de plusieurs d’entre eux : comme Artur Schmitt, général-major de l’Afrikakorps recruté par la Ligue arabe. Ou Gerhard Mertins, ancien Waffen-SS, trafiquant d’armes et spécialiste des combats de guérilla, qui sera plus tard impliqué dans la secte néonazie « Colonia Dignidad » au Chili.

En Egypte, le film retrace également le parcours de Johann von Leers, un ancien expert de la propagande nazie recruté parmi d’autres sous Nasser. Antisémite fanatique, Von Leers avait travaillé sous le Reich avec le Grand Mufti de Jérusalem à un rapprochement idéologique du national-socialisme et de la religion musulmane.

Ces activités d’anciens nazis au Moyen-Orient suscitèrent en secret des tensions diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la République Fédérale d’Allemagne (RFA). L’ancienne puissance coloniale craignait pour son influence en Egypte, tandis que comme le révèle le film, dans le dos de Bonn le BND recrutait certains de ces hommes pour mieux s’implanter dans la région. Tels Gerhard Mertins et Johann von Leers et plus tard, Walther Rauff.

Mais les services secrets allemands ne sont pas les seuls à s’être ainsi compromis. En revenant sur leur parcours au Moyen-Orient, le documentaire apporte de nouvelles preuves de l’impunité dont ont bénéficié de nombreux nazis. Longtemps encore après la guerre, en Europe et ailleurs, les institutions politiques, religieuses et judiciaires censées les poursuivre ont brillé par leur inertie. Beaucoup d’anciens responsables nazis ont été protégés voire même recrutés par des Etats, des entreprises et des services de renseignement de tous bords.

  • Presse

« Grâce à de nombreux documents des services secrets ouest-allemands, Géraldine Schwarz analyse le contexte géopolitique qui a rendu possible l’installation de ces criminels de guerre au plus près du pouvoir en Syrie ou en Egypte. Ce récit riche en informations, en témoignages et en images d’archives, éclaire la période de la guerre froide qui mena à l’inertie face à l’influence de ces criminels. » – Télérama

  • Festivals

Sélection au Festival International du Film d’Histoire de Pessac

Lire aussi: 

«Hitler est toujours vivant»: les révélations choc des dossiers secrets de la C.I.A.