Tag Archives: Allemagne

Exil Nazi : “La Promesse De L Orient”


Documentaire 

Un film de Géraldine Schwarz.

Après la guerre, nombre de criminels de guerre nazis ont réussi à échapper à la justice. Beaucoup sont partis pour l’Amérique du Sud. Mais il existe une autre destination, restée dans l’ombre jusqu’à aujourd’hui : le Moyen-Orient.

Grâce notamment à un accès inédit à des archives des services secrets d’Allemagne de l’Ouest (BND) et à d’autres sources internationales, ce documentaire révèle qu’après la guerre des dirigeants arabes en Egypte et en Syrie ont recruté plusieurs centaines d’anciens nazis et SS.

Ces anciens serviteurs du Reich ont contribué à reconstruire leurs armées et leurs services de renseignement pour les aider à combattre Israël. Certains anciens collaborateurs de Joseph Goebbels ont même apporté leur « savoir-faire » en matière de propagande.

La réalisatrice a pu reconstituer leur exil depuis Rome, plaque tournante des nazis en cavale. Parmi eux, Walther Rauff, l’un des logisticiens de la Shoah qui a coordonné le déploiement de camions à gaz dans l’Est de l’Europe pour exterminer les Juifs. Rauff organisera, avec l’aide de l’évêque Alois Hudal et sous le nez du Vatican et de la Croix-Rouge internationale, l’exil vers la Syrie d’une cinquantaine d’anciens nazis. Dont Franz Stangl et Gustav Wagner, chefs des camps d’extermination de Sobibor et de Trilinéaire.

Au Caire, grâce à des témoignages inédits, le film suit la trace de plusieurs d’entre eux : comme Artur Schmitt, général-major de l’Afrikakorps recruté par la Ligue arabe. Ou Gerhard Mertins, ancien Waffen-SS, trafiquant d’armes et spécialiste des combats de guérilla, qui sera plus tard impliqué dans la secte néonazie « Colonia Dignidad » au Chili.

En Egypte, le film retrace également le parcours de Johann von Leers, un ancien expert de la propagande nazie recruté parmi d’autres sous Nasser. Antisémite fanatique, Von Leers avait travaillé sous le Reich avec le Grand Mufti de Jérusalem à un rapprochement idéologique du national-socialisme et de la religion musulmane.

Ces activités d’anciens nazis au Moyen-Orient suscitèrent en secret des tensions diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la République Fédérale d’Allemagne (RFA). L’ancienne puissance coloniale craignait pour son influence en Egypte, tandis que comme le révèle le film, dans le dos de Bonn le BND recrutait certains de ces hommes pour mieux s’implanter dans la région. Tels Gerhard Mertins et Johann von Leers et plus tard, Walther Rauff.

Mais les services secrets allemands ne sont pas les seuls à s’être ainsi compromis. En revenant sur leur parcours au Moyen-Orient, le documentaire apporte de nouvelles preuves de l’impunité dont ont bénéficié de nombreux nazis. Longtemps encore après la guerre, en Europe et ailleurs, les institutions politiques, religieuses et judiciaires censées les poursuivre ont brillé par leur inertie. Beaucoup d’anciens responsables nazis ont été protégés voire même recrutés par des Etats, des entreprises et des services de renseignement de tous bords.

  • Presse

« Grâce à de nombreux documents des services secrets ouest-allemands, Géraldine Schwarz analyse le contexte géopolitique qui a rendu possible l’installation de ces criminels de guerre au plus près du pouvoir en Syrie ou en Egypte. Ce récit riche en informations, en témoignages et en images d’archives, éclaire la période de la guerre froide qui mena à l’inertie face à l’influence de ces criminels. » – Télérama

  • Festivals

Sélection au Festival International du Film d’Histoire de Pessac

Lire aussi: 

«Hitler est toujours vivant»: les révélations choc des dossiers secrets de la C.I.A.

 

La realpolitik grecque et la paralysie du “système” d’un capitalisme barbare


Grèce: La dette publique du pays est actuellement le levier par lequel la Grèce est poussée petit à petit et durablement vers un isolationnisme économique et géopolitique. En fait,ça fait maintenant des années que la Grèce subit des mesures d’austérité pour “redresser ses finances publiques”, mais  son économie ne repart pas.

Continue reading La realpolitik grecque et la paralysie du “système” d’un capitalisme barbare

Est-ce que l’Union européenne est en danger d’éclatement? ( Is Europe in danger of falling apart? )


La victoire de Donald Trump aux élections américaines il y a quelques semaines permise par le vote de citoyens désespérés et compte tenu  des derniers développements comme le résultat de la primaire de la droite en France qui a donné gagnant M. François Fillon et le référendum du 4 décembre en Italie sont des événements d’une envergure capitale aussi bien au niveau d’affaires qu’au niveau politique. 

  • Est-ce que ces événements pourraient faire éclater l’Union européenne d’ici un ou deux ans?

Selon RT.com, le  triomphe de François Fillon à la primaire de la droite et du centre , ayant comme modèle Margaret Thatcher, laisse quelque peu désorientés les centristes qui espéraient une victoire d’Alain Juppé. Quant à  Emmanuel Macron, qui mise sur une ligne libérale anti-conservatrice à même de plaire à cette famille politique, entend bien en profiter. Pour l’anecdote, M. Macron il est plus connu pour sa préférence pour les femmes plus âgées que lui que pour sa ligne politique selon les “mauvaises langues”. La politique de M. Macron est loin d’être caractérisée comme radicale et il est très probable que celle-là ne va pas trop ménacer les positions ultra-concervatrices de M. Fillon.

En revanche, pour la Libé avec la victoire de Fillon, Macron ne peut plus compter sur le renfort des libéraux de droite qui, jusque-là, ne cachaient pas leur ­sympathie à son égard. En ce qui concerne M.Fillon qui prétend supprimer 500.000 postes de fonctionnaires en cinq ans en faisant repasser la fonction publique aux 39 heures, qui veut appliquer aussi une  hausse de deux points de la TVA ou des réductions d’impôts sur les hauts revenus, la tâche paraît très compliquée pour attirer des électeurs “anti-système” qui représentent une grande partie de l’électorat français.

Néanmoins, il ne faut pas avoir allusion à des événements peu probables comme de voir M. Macron au deuxième tour de la présidentielle en 2017. Selon des sondages (Harris Interactive et Odoxa), M. Fillon devance nettement Marine Le Pen mais également M. Macron se trouve très loin derrière Mme Le Pen (il faut prendre en compte que François Hollande était crédité de 9-8% respectivement dans les deux sondages).

La surprise au deuxième tour pourrait venir de la part de la candidate du Front National, Marine Le Pen, candidate  de la banalisation du racisme et la peur de l’étranger voleur d’emploi. Marine, qui beaucoup croient comme candidate anti-système, a commencé tôt ce matin d’attaquer le programme de M. Fillon:

Marine Le Pen: “C’est le pire programme de casse sociale qui n’ait jamais existé, le pire programme européiste qui n’ait jamais existé. Jamais aucun candidat n’est allé aussi loin dans la soumission aux exigences ultra-libérales de l’Union européenne.”

Madame Le Pen, qui veut nationaliser temporairement les banques, la sortie de l’Union Européenne en ainsi relancer une économie soi-disante plus locale, même si elle paraît comme minoritaire actuellement comme dans les cas de M.Trump et du Brexit, elle pourrait, en effet, créer la grosse surprise et elle pourrait rassembler l’électorat “anti-système” qui de plus en plus il paraît comme une force importante  vu l’inquiétude et les soucis du peuple français pour les années à venir.

De l’autre côté, en Italie, si les électeurs italiens rejettent dimanche prochain la réforme constitutionnelle de Matteo Renzi, les marchés, valeurs bancaires en tête, pourraient paniquer, au-delà de la péninsule selon le Figaro.  Les sondages prédisent une victoire du « non » au référendum. Si le non l’emportait, s’ouvrirait alors une période d’instabilité politique qui pourrait bien profiter au mouvement anti-européen (populiste bien sûr) 5 étoiles de Bepe Grillo – actuellement à égalité avec le parti en place dans les sondages – avec, au bout, un Italexit qui ferait exploser l’UE.  L’Italie est un poids lourd de l’Europe, elle en est la troisième plus importante économie.

Si Renzi perd, il a dit qu’il donnerait sa démission, ce qui pourrait mener au chaos politique. Les investisseurs pourront alors conclure que la partie est jouée. Le 5 décembre,  l’Europe pourrait se  réveiller avec une menace immédiate de désintégration » selon  des analystes de FT.com.

En effet, on peut constater une polarisation des positions “anti-système” au Royaume-Uni  et aux États-Unis, et plus concrètement une polarisation de tous ceux qui soutiennent l’idée que le renforcement des entreprises nationales résoudra de nombreux problèmes auxquels les pays européens sont confrontés pendant la période précédente.

En cherchant des exemples dans l’histoire européenne, on ne trouve aucune indication que des pays hors du “marché commun” ont pu avoir une croissance économique plus rapide ou encore une réprise plus rapide.  Mais les tentatives de chantage ou les coactions intérieures dans l’Union faites par Wolfgang Schäuble, Ministre des Finances en Allemagne et les bureaucrates à Bruxelles conduisent à une multiplication des conflits d’intérêts avec chacune de pays européens au fur et à mesure que le crise stagne.

Joschka Fischer, l’ancien (Ecologiste) ministre des affaires étrangères allemand (entre 1998 et 2005, dans les gouvernements du socialiste Gerhard Schröder), n’y va pas de main morte en accusant Angela Merkel de mener, par inconscience, l’Europe à sa ruine, comme l’ont fait le Kaiser Guillaume II et Adolf Hitler.  Déjà en 2012, il avertit  sur un article paru sur  la Libé:

Nous constatons une fois de plus à nos dépens que ce genre d’austérité, appliqué en dépit d’une crise financière majeure, ne conduit qu’à la dépression.En conséquence, le chaos menace en Grèce, tout comme la possibilité de faillites bancaires en Espagne, en Italie et en France – soit une avalanche financière qui ensevelirait l’Europe.

Liens :

  1. François Fillon est-il un agent du Vatican ?
  2. François Fillon : biographie secrète du vainqueur de la primaire de la droite
  3. #UnProjetPourLaFrance: François Fillon
  4. Italie : un référendum “pour ou contre Matteo Renzi”
  5. ITALIE : LE RÉFÉRENDUM DU 4 DÉCEMBRE CRUCIAL POUR MATTEO RENZI
  6. Merkel-Fillon ou la glaciation économique de la zone euro

See amazing places in Europe & the Middle East through 33 SIENA award-winning photos.


(Voyagez en Europe et au Moyen Orient à travers  33 photos qui ont reçu le prix SIENA.) Continue reading See amazing places in Europe & the Middle East through 33 SIENA award-winning photos.