Tag Archives: luxembourg

Les plus grands succès francophones du Concours Eurovision de la Chanson


Toujours populaire jusqu’au aujourd’hui, le Concours Eurovision de la Chanson… mais presque toujours en anglais! Pourtant, la langue de Molière a eu souvent sa chance sous couleurs françaises, belges, luxembourgeoises et monégasques dans les premières places du Concours. Voici ma sélection des quelques titres chantés en français :

  1. “Ne partez pas sans moi” Céline Dion -1988

Le Concours Eurovision de la Chanson 1988 permettra à la jeune chanteuse québécoise Céline Dion d’offrir une seconde victoire à la Suisse et servira de tremplin à sa carrière internationale.

Ecrite et composée par Nella Martinetti et Atilla Şereftuğ, Ne partez pas sans moi est la dernière chanson interprétée en français ayant gagné le concours à ce jour.

Le 6 février 1988, la Québécoise remporte la sélection suisse au théâtre de Beausobre à Morges.

2. “C’est le dernier qui a parlé qui a raisonAmina Annabi -1991

Amina a représenté la France à l’Eurovision en 1991, avec la chanson C’est Le Dernier Qui A Parlé Qui A Raison. Cette année-là, la France frôle la victoire. Avec 146 points, Amina arrive première ex aequo en nombre de points avec l’Irlande. En cas d’égalité, ce sont les votes maximums qui comptent. Sa concurrente irlandaise avait obtenu comme elle quatre fois la note maximum, de 12. Ce sont donc les “10 points” qui les ont départagées. Amina a obtenu deux fois cette note, contre cinq pour Carole et termine ainsi deuxième.

3. “Poupée de cire, poupée de son”, France Gall -1965

” Poupée de cire, poupée de son “, une chanson écrite par Serge Gainsbourg et avec laquelle France Gall remporte en 1965 le Concours Eurovision de la Chanson pour le Luxembourg.

” Poupée de cire, poupée de son ” est une petite chanson sucrée comme un bonbon… Une chanson rose bonbon… C’est d’ailleurs une des deux couleurs prédominantes du texte, avec le blond. C’est un tube énorme en 1965, devenu un classique du hit-parade, un chef-d’œuvre d’art mineur parce que derrière ce que l’on entend, il faut entendre plus.

C’est l’histoire d’une jeune chanteuse innocente qui est la chose de son auteur qui lui fait tenir des propos dont elle ne saisit pas la portée. C’est l’histoire d’une jeune chanteuse innocente qui est l’objet de sa maison de disques qui lui fait enregistrer des tas de chansons qu’elle n’aime pas –  ce qui est le cas à l’époque. Sciemment et consciemment, Gainsbourg prend pour objet d’étude France Gall elle-même. ” Poupée de cire ” est une chanson sur le business du disque et sur la fabrication d’une idole matraquée (” je suis partout à la fois. “). C’est un témoignage sur le métier de potiche professionnelle, un métier public qui n’a pas bonne réputation car c’est un métier d’exhibition, impudique (” mes disques sont un miroir dans lequel chacun peut me voir. “). D’où la phrase : ” Suis-je meilleure. Suis-je pire. Qu’une poupée de salon. “.

4. Minouche Barelli – “Boum-badaboum” -1967

Boum-Badaboum est la chanson ayant été sélectionnée pour représenter Monaco au Concours Eurovision de la chanson 1967 le 8 avril à Vienne, en Autriche. … La chanson est intégralement interprétée en français, langue officielle de Monaco, comme l’impose la règle entre 1966 et 1973. Elle a fini à la cinquième place.

5. “J’aime la vie”, Sandra Kim -1986

Sandra Caldarone alias Sandra Kim est une chanteuse belge d’origine italienne, née en octobre 1972 à Montegnée près de Liège.

Le 3 mai 1986, elle remporte le Concours Eurovision de la Chanson à Bergen (Norvège) en représentant la Belgique avec ” J’aime la vie “. Elle n’a alors que 13 ans et demi. Elle est la plus jeune gagnante de l’histoire du concours puisque, par la suite, la limite d’âge sera fixée à 15 ans.

” J’aime la vie ” en peu de temps devient double disque de platine. Plus de 350.000 singles vendus en Belgique, 1.400.000 à travers le monde et numéro 1 au Top 50 belge, et ce durant plusieurs semaines.

6. « Je n’ai que mon âme » Natasha St-Pier -2001

Natasha St-Pier s’est fait connaître en 2001 grâce à l’Eurovision, où elle était arrivée quatrième pour la France avec “Je n’ai que mon âme”.

Natasha St-Pier, de son vrai nom Natasha Saint-Pierre, est une chanteuse et animatrice canadienne, d’origines acadienne, bretonne et italienne, née le 10 février 1981 à Bathurst, au Nouveau-Brunswick (Canada).

Dans le clip, elle interprète la chanson intégralement en français. Plusieurs jours avant le concours, dans les médias, elle laisse planer le doute quant à l’utilisation ou non de l’anglais lors de sa future interprétation sur la scène de l’Eurovision.

Le 12 mai 2001, à Copenhague au Danemark, lors de son passage, tout en conservant le titre français, elle interprète la chanson pour les 2/3 en français et le dernier couplet en anglais. Elle obtient trois douze points attribués par la Bosnie-Herzégovine, le Portugal et la Russie. Au même niveau de Patrick Fiori en 1993 et Nathalie Santamaria en 1995, Natasha St-Pier donne la 4e place à la France sur vingt-trois pays, un résultat jamais égalé depuis.

7. “J”ai chérché” , Amir -2016

En 2016, Amir est officiellement désigné pour représenter la France au concours de l’Eurovision. Pour l’occasion, le chanteur franco-israélien choisit d’interpréter le titre “J’ai cherché”. Il faut savoir que ce titre était déjà prévu pour figurer sur le premier album d’Amir, “Au cœur de moi”, enregistré après son parcours dans “The Voice”. Le succès de son interprétation au concours de chant participera activement à la promotion de cet album.

“J’ai cherché” se positionne très rapidement parmi les chouchous des bookmakers et des observateurs spécialistes du concours. Si le titre fait plus que bien se défendre, il terminera finalement sixième du concours avec un excellent score de 257 points. Cela n’empêche pas le titre de cartonner dans les bacs.

Atteignant la deuxième place des ventes de singles et la première en ce qui concerne les diffusions radio, “J’ai cherché” reste l’un des plus gros succès commerciaux du chanteur, terminant disque de platine. Il sera par ailleurs nommé à la Victoire de la musique de la Chanson originale de l’année, s’inclinant face à “Je m’en vais” de Vianney. Fin 2019, le cinéaste québécois Xavier Dolan la remet au goût du jour en l’intégrant dans une séquence de son film “Matthias et Maxime”.

8. Tu te reconnaîtras“, Anne-Marie David -1973

Ce fut la quatrième victoire du Luxembourg et la deuxième consécutive.

En 1973, Anne-Marie DAVID obtient le Grand Prix international du disque de l’académie Charles CROS avec la chanson “Aimer et gagne” . Gagnant ainsi une reconnaissance, Anne-Marie DAVID est choisie pour représenter le Luxembourg à l’Eurovision qu’elle remporte avec le titre “Tu te reconnaitras”. C’est une année fantastique  puisque qu’elle obtient également un Prix d’Interprétation au World Festival Song à Tokyo.

La chanson gagnante “Tu te reconnaitras ” remporta 129 votes sur 160 possibles, soit 81 % du maximum. Il s’agit d’un record, tous systèmes de vote confondus.

Après son succès en 1973, Anne-Marie DAVID, retente sa chance à l’Eurovision, en 1979 en représentant alors la France avec ” Je suis l’enfant soleil” et se classe troisième, avec 106 points.

Bonne écoute en espérant que les chansons chantées en français finiront dans le podium. Il y a beaucoup de chances que la France et la Suisse remportent le Concours cette année. Toutes les places sont trustées par des titres en français : « Je me casse » de Malte à la première place, « Voilà » de la France en deuxième place, et « Tout l’univers » de la Suisse sur la dernière marche.

Bonne chance !