Tag Archives: Moyen Orient

5 court-métrages à propos d’Iran (la Perse)


De façon générale, les Occidentaux semblent mal connaître l’Iran, car ils le considèrent souvent comme «un pays arabe». Ne vous étonnez pas si vous voyez les Iraniens devenir choqués, offensés et même agressifs si vous leur dîtes : « Vous les Arabes… »; « votre langue arabe… », etc..

Vous risquerez d’en « prendre plein la gueule » Il est vrai que l’Iran est un pays musulman dont l’écriture est basée sur l’alphabet arabe. Le persan moderne ou farsi est la principale langue parlée en Iran Néanmoins, les ressemblances s’arrêtent là. Les Iraniens sont d’origine indo-européenne, un tout autre peuple, une civilisation très ancienne et totalement différente, avec une culture et un mode de vie propre à eux.

Le site archéologique de Persépolis, les mosquées d’Ispahan, les jardins de Chiraz, les tours du vent de Yazd et le grouillement de Téhéran : la richesse de l’Iran semble infinie. Y aller pour la première fois n’est pas anodin. C’est l’un de ces voyages qui vous conduisent à la rencontre d’une civilisation. Mais si la République islamique s’ouvre aux touristes, elle reste une théocratie sanglante, où la peine de mort est pratiquée massivement.

 

Exil Nazi : “La Promesse De L Orient”


Documentaire 

Un film de Géraldine Schwarz.

Après la guerre, nombre de criminels de guerre nazis ont réussi à échapper à la justice. Beaucoup sont partis pour l’Amérique du Sud. Mais il existe une autre destination, restée dans l’ombre jusqu’à aujourd’hui : le Moyen-Orient.

Grâce notamment à un accès inédit à des archives des services secrets d’Allemagne de l’Ouest (BND) et à d’autres sources internationales, ce documentaire révèle qu’après la guerre des dirigeants arabes en Egypte et en Syrie ont recruté plusieurs centaines d’anciens nazis et SS.

Ces anciens serviteurs du Reich ont contribué à reconstruire leurs armées et leurs services de renseignement pour les aider à combattre Israël. Certains anciens collaborateurs de Joseph Goebbels ont même apporté leur « savoir-faire » en matière de propagande.

La réalisatrice a pu reconstituer leur exil depuis Rome, plaque tournante des nazis en cavale. Parmi eux, Walther Rauff, l’un des logisticiens de la Shoah qui a coordonné le déploiement de camions à gaz dans l’Est de l’Europe pour exterminer les Juifs. Rauff organisera, avec l’aide de l’évêque Alois Hudal et sous le nez du Vatican et de la Croix-Rouge internationale, l’exil vers la Syrie d’une cinquantaine d’anciens nazis. Dont Franz Stangl et Gustav Wagner, chefs des camps d’extermination de Sobibor et de Trilinéaire.

Au Caire, grâce à des témoignages inédits, le film suit la trace de plusieurs d’entre eux : comme Artur Schmitt, général-major de l’Afrikakorps recruté par la Ligue arabe. Ou Gerhard Mertins, ancien Waffen-SS, trafiquant d’armes et spécialiste des combats de guérilla, qui sera plus tard impliqué dans la secte néonazie « Colonia Dignidad » au Chili.

En Egypte, le film retrace également le parcours de Johann von Leers, un ancien expert de la propagande nazie recruté parmi d’autres sous Nasser. Antisémite fanatique, Von Leers avait travaillé sous le Reich avec le Grand Mufti de Jérusalem à un rapprochement idéologique du national-socialisme et de la religion musulmane.

Ces activités d’anciens nazis au Moyen-Orient suscitèrent en secret des tensions diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la République Fédérale d’Allemagne (RFA). L’ancienne puissance coloniale craignait pour son influence en Egypte, tandis que comme le révèle le film, dans le dos de Bonn le BND recrutait certains de ces hommes pour mieux s’implanter dans la région. Tels Gerhard Mertins et Johann von Leers et plus tard, Walther Rauff.

Mais les services secrets allemands ne sont pas les seuls à s’être ainsi compromis. En revenant sur leur parcours au Moyen-Orient, le documentaire apporte de nouvelles preuves de l’impunité dont ont bénéficié de nombreux nazis. Longtemps encore après la guerre, en Europe et ailleurs, les institutions politiques, religieuses et judiciaires censées les poursuivre ont brillé par leur inertie. Beaucoup d’anciens responsables nazis ont été protégés voire même recrutés par des Etats, des entreprises et des services de renseignement de tous bords.

  • Presse

« Grâce à de nombreux documents des services secrets ouest-allemands, Géraldine Schwarz analyse le contexte géopolitique qui a rendu possible l’installation de ces criminels de guerre au plus près du pouvoir en Syrie ou en Egypte. Ce récit riche en informations, en témoignages et en images d’archives, éclaire la période de la guerre froide qui mena à l’inertie face à l’influence de ces criminels. » – Télérama

  • Festivals

Sélection au Festival International du Film d’Histoire de Pessac

Lire aussi: 

«Hitler est toujours vivant»: les révélations choc des dossiers secrets de la C.I.A.

 

Déclaration de l’Internationale socialiste sur la question de Palestine


Déclaration adoptée à l’unanimité.


Internationale socialiste, dimanche 12 mars 2017


Réunion du XXVème Congrès de l’Internationale Socialiste

Carthagène, Colombie, 2, 3 et 4 Mars 2017

DECLARATION SUR LA QUESTION DE LA PALESTINE

Le Conseil de l’Internationale Socialiste (IS), réuni à Carthagène, Colombie, du 1er au 3 mars 2017, a mené des débats axés sur le thème “pour un monde de paix, dans l’égalité et la solidarité”. Ceci comprend la Question de la Palestine, qui est marquée cette année par des anniversaires, dont celui des 100 ans de la Déclaration de Balfour et celui des 50 ans de l’occupation de 1967, qui confirment l’urgente nécessité de parvenir à une paix juste et durable au Moyen-Orient.

Rappelant les déclaration précédentes de l’IS, en particulier celles des Conseils de l’IS à New York en juin 2010, à Istanbul en novembre 2013, en décembre 2014, en juillet 2015, et à Genève en juillet 2016.

L’IS Réaffirme son soutien à la solution à deux états, mettant fin à l’occupation israélienne et aboutissant à une paix juste et durable fondée sur le droit international.

Continue reading Déclaration de l’Internationale socialiste sur la question de Palestine

Palestine: Fatah and Hamas agree to form new unity government in Moscow meeting (en/fr)


(Hamas et Fatah s’accordent pour former un gouvernement d’union nationale à Moscou)

Continue reading Palestine: Fatah and Hamas agree to form new unity government in Moscow meeting (en/fr)