Tag Archives: SYRIAN CIVIL WAR

Growing up with War: Children of Syria. The tragedy of kids who have never known peace.


(RT DOCUMENTARY )

In almost six years of war in Syria, millions of civilians have been killed or wounded. Many have lost their homes and loved ones but the children are the most vulnerable victims of all, it’s estimated that over 8 million have been affected. RT Doc’s Maria Finoshina has reported on the developing conflict in Syria since it began. Now she returns to the devastated cities of Aleppo and Homs to meet just a few of the kids who’ve grown up with the horror of war.

Many of the children have never known a time of peace. Most are deprived of education and even a place of safety. Traumatized by what they’ve lived through, they receive no counselling and spend their childhoods simply trying to survive: dodging bombs and snipers’ bullets, constantly on the move to escape hostilities, while earning to support their families.

The harrowing stories include Ahmad, who survived being shot in the head by a sniper but was left partially paralyzed. For him, the simplest of routine tasks are now a struggle but he still goes to school every day. Leith watched as five of his family members, including his parents, were killed. Moayed’s house was razed to the ground and now, every member of his big family has become a refugee in their own country. They squat in a partially destroyed building, with no water or electricity.

Millions more of Syria’s children have similar stories to tell: a whole generation is growing up with war and as the bloodshed continues, their futures remain precarious and uncertain.

syrian man waters herbs on his roof
“Syrian man waters herbs on the roof of his building in Arbin” 2017 (Amer Almohibany/AFP)

 

Envoyé Spécial – Alep au coeur de la guerre (At the peak of the Syrian War in Aleppo)


  • Alep : au cœur de la guerre, reportage.

Depuis quelques jours, les bombardements sont de nouveau très intenses sur Alep-Est, le quartier emblématique de la résistance à Bachar El-Assad. Le pouvoir est en passe de reprendre le contrôle de la ville. La situation des habitants, pris au piège, devient extrêmement critique. Depuis quelques semaines, des civils opposants au régime filment pour Envoyé Spécial (France2 Télévisions) la vie quotidienne sous les bombes, au risque de leur vie.

  1. English: Aleppo: At the peak of the Syrian war, documentary. As Syrian forces are on the way to retake Aleppo and to retake Aleppo’s final rebel footholds, tens of thousands of civilians are caught in the crossfire. The city’s eastern districts — which President Bashar al-Assad’s forces lost to the rebels in 2012 — have seen the fiercest bombardment of Syria’s war. Hospitals are systematically targeted, blood banks have been destroyed, and the crisis deepens through a crippling government blockade.
  • Actualités pour la ville d’Alep:

Selon le Monde, à la demande de la France, une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU sur la situation à Alep-Est s’est tenue mercredi 30 novembre à New York. Et s’est achevée sans résultat, nouvelle preuve de l’impuissance de la communauté internationale face au conflit syrien.

Néanmoins, la Russie a proposé la création de quatre couloirs humanitaires à Alep-Est, a indiqué aujourd’hui un responsable des Nations unies, qui espère pouvoir évacuer les blessés et acheminer de l’aide dans la partie de la ville assiégée par les forces du régime syrien.

Aujourd’hui, le  3 Décembre, Sputnik France a rapporté que les États-Unis ont remis à la Russie de nouvelles propositions concernant le règlement de la situation à Alep, qui coïncidaient avec les approches de Moscou, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

  • Quelle est la situation humanitaire ? (Source: Libération.fr)

«Alarmante et effrayante», selon Stephen O’Brien, responsable des affaires humanitaires à l’ONU. «Une lente descente aux enfers», d’après la porte-parole du Programme alimentaire mondial.

«Une catastrophe»,pour le Quai d’Orsay. «La situation est horrible. On ne cesse de nous amener des blessés et des morts, nous sommes complètement dépassés. L’odeur de sang est partout», dit l’infirmier d’un dispensaire. D’autres habitants décrivent à Libération «une pluie de bombes».

En deux semaines, plus de 250 civils ont été tués, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Les insurgés ont, quant à eux, tué au moins 27 civils en tirant des roquettes sur les zones gouvernementales.

Video: Croatian MP, Ivan Pernar, delivers powerful speech on Syria, Libya and why Croatia should never have joined NATO (EN/FR)


With over a 1.5 million views of the video of his speech, newly elected Croatian MP Ivan Pernar has become a star for anti-establishment activists around the Balkan region.

Criticized as pro-russian or even populist,  Pernar, 31, a first-time MP from the opposition anti-establishment Living Wall – a party born out of a movement formed to stop seizures of homes – told BIRN that his appearance is not the primary cause for the popularity of the video, but “hunger among people for the truth”.

Even if we don’t agree with all his points of view, its worth sharing.

In 2011, he was a founder of the Alliance for Change, a party that later transformed itself into Living Wall. This earned its reputation by defying the police when they enforced evictions of people from their homes, as a result of which Pernar was arrested a few times.

He went onto criticize Croatia’s role as a NATO member and highlighted how old Croatian weapons from the wars that broke up Yugoslavia ended up in the hands of jihadists in Syria.

According to Vecernji list, ever since he entered Parliament, Ivan Pernar has turned into one of the most famous politicians both in the country and abroad. The newspaper reports that Pernar gave an interview to the Russian Sputnik agency, in which he spoke of NATO, Russia, and the USA, qualifying NATO as “a threat to the entire world, just like Germany under Hitler”.

Français:

En totalisant plus de 1,5 million de vues, la vidéo de son discours au Parlement Croatian, Ivan Pernar, qui a été récemment élu député, est devenu une star pour les militants au contre-pouvoir dans la région des Balkans.

Critiqué comme étant pro-Russe ou même populiste, Ivan, élu pour la première fois au Parlement et faisant partie de l’opposition contre-pouvor au sein du parti Zivi Zid (Mur Vivant) n’a pas su mâcher ses mots. Zivi Zid, a été créé en 2011 ayant pour but d’arrêter les saisies de maisons en Croatie.Pour cette raision, Pernar a été arrêté à plusieurs reprises.

Il a déclaré sur BIRN (Balkan Insight.com) qu’il lui semblait que son apparition n’est pas la cause principale pour la popularité de cette vidéo mais “la soif de vérité chez le peuple”.

Sur la vidéo, Pernar, il critique sevèrement le rôle de la Croatie en tant que membre de l’OTAN en soulignant comment des vieilles armes croates de la guerre qui a éclaté en Yougoslavie ont fini dans les mains des djihadistes en Syrie.

Selon le journal Vecernji list, depuis qu’il est entré au Parlement, Ivan Pernar est devenu l’un des plus célèbres hommes politiques Croates  en Croatie et à l’étranger à la fois. Le journal rapporte que Pernar a donné une interview à l’agence Sputnik russe, dans laquelle il a parlé de l’OTAN, la Russie et les Etats-Unis, qualifiant l’OTAN comme «une menace pour le monde entier, tout comme l’Allemagne sous Hitler”.

  • Sources: Balkan Insight.com, Vecernji List, Sputnik News, Wikipedia, Youtube

Photo Credit: @Sputnik News

Quand les médias russes sont en train de regarder une autre guerre civile en Syrie


Premièrement, il faut le mentionner que ni la Russie ni les Etats-Unis ont les mains propres dans cette guerre sans fin. On risque de  voir dégénérer  le conflit syrien en troisième guerre mondiale vu qu’un processus de paix n’est désormais pas possible  vu que cette guerre est devenu incontrôlable. Un journaliste ne doit pas prendre position ni pour l’un ou l’autre et rester neutre autant que possible.

Lorsque un hôpital contrôlé par les rebelles à la partie est de l’Alep a été frappé, probablement par des frappes aériennes de la part des alliés au régime d’Assad  la semaine dernière, l’image de la mort de nombreuses personnes innocentes en Syrie a fait le tour du monde et l’une des journaux internationaux.

Néanmoins, ces bombardements n’ont pas fait la une des médias russes ni même dans les petits titres à droit et à gauche  des journaux.  Au contraire, en Russie et à travers les médias russes on a pu voir que leur attention a été portée sur la lutte du gouvernement syrien pour l’acquisition du contrôle de la ville d’Alep avec le soutien de Moscou.

Le régime syrien mène depuis 11 jours, avec l’aide de la Russie, une vaste offensive pour reprendre cette partie d’Alep, au prix de bombardements massifs, qui ont suscité l’indignation des pays occidentaux. “Tout le monde est à bout de patience avec la Russie”, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest. “Il n’y a plus rien dont les États-Unis et la Russie puissent parler” à propos de la Syrie, a-t-il ajouté. Peu après, Moscou a assuré “regretter” la décision de Washington.

sputnik hôpital alep
Capture: fr.sputniknews.com

Après l’annonce hier, lundi 3 Octobre, que les Etats-Unis suspendent leur pourparleurs avec le Russie sur un cessez-le-feu en Syrie, après la destruction totale du plus grand hôpital du secteur rebelle d’Alep selon France24, Moscou a réagi en écrivant que : les Etats-Unis sont prêts à un accord avec le diable pour renverser Assad sans donner la vraie cause de cette suspension, les pro-Assad libèrent un quartier industriel d’Alep, ou encore le : les États-Unis rompent leurs contacts bilatéraux avec la Russie sur la Syrie.

L’agence russe Tass et d’autres médias russes ont plutôt écrit sur les victoires du régime d’Assad contre l’opposition (qualifiée commet terroriste par la Russie) et on n’a même pas vu un mot pour les morts ou pour les frappes aériennes visant l’hôpital d’Alep. Le Channel One Russe a rapporté que des soldats russes transportant de l’aide humanitaire aux «réfugiés des quartiers d’Alep, contrôlés par des terroristes”.

Certes, le rôle des Etats-Unis reste très ambigu quand à l’armement des différentes milices de l’opposition syriennes, certaines étant très proches des mouvements radicaux, mais le régime d’Assad,  et ses méthodes employées sur le terrain, est trop loin pour être décrit et défini comme démocratique.

La télévision russe en Russie met en avant toujours  l’activité des forces russes et syriennes, en ignorant l’ambleur du dommage causé par ces activités pour la population syrienne.Ces mêmes sources indiquent que les troupes syriennes “n’ utilisent pas de mortiers dans les bâtiments résidentiels ou contre les citoyens non-armés», sans passer par le fait que les forces gouvernementales de Bachar al-Assad avaient déclenché des frappes aériennes les plus intenses dans l’histoire de la guerre civile syrienne.

En plus, la propagande était toujours un outil qui servait  aux grandes forces pendant la guerre froide et actuellement bien-sûr. Selon stopfake.org à l’intérieur d’un bâtiment de marbre de quatre étages à Saint-Pétersbourg, des centaines de personnes ont été  embauchées pour écrire des commentaires sur les sites Web et de promouvoir la ligne du gouvernement. Connus sous le nom  comme des  “trolls Kremlin” les hommes et les femmes y travaillent environ  12 heures par jour, en inondant  Internet avec une propagande visant à promouvoir la vision du président Vladimir Poutine sur la Russie et le monde.

babushka putin

Read:

THE WHITE HELMETS: WHO ARE THEY? NETFLIX AND ITS NEW DOCUMENTARY SHOWS A VERY DISTORTED IMAGE OF THE GROUP’S REALITY ACCORDING TO EXPERTS!

 

Crédit Image Principale: Euronews